Blog

Soutenance de Thèse Romina Manoli le mer 2 octobre 2019, à 14h, Espace Baïetto MESHS

Posted by:

Madame Romina MANOLI soutiendra sa thèse le mercredi 2 octobre 2019 à 14h – Espace Baïetto, MESHS, pour le grade de Docteur : « Impact des facteurs cognitifs et comportementaux sur la réhabilitation socio-professionnelle des personnes cerebrolésées »

La soutenance se déroulera le mercredi 2 octobre 2019 à 14h Espace Baïetto à la Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société (MESHS), 2 rue des Canonniers, Lille 59000, pour le grade de Docteur :

Le jury sera composé de :

  • Mme Christine MORONI, Université de Lille, Directeur de thèse
  • M. Philippe AZOUVI, Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, Rapporteur
  • Mme Pauline NARME, Université Paris Descartes, Rapporteur
  • M. Yannick COURBOIS, Université de Lille, Examinateur
  • M. Etienne ALLART, Hopital Swynghedauw – CHRU de Lille, Examinateur
  • Mme Christine LE CLAINCHE, Université de Lille, Examinateur

Résumé :
L’objectif général de ce travail de recherche était d’identifier des profils cognitivo-comportementaux compatibles ou incompatibles avec un retour en formation au stade séquellaire d’une lésion cérébrale acquise (LCA). Ainsi, l’intérêt était porté sur les aspects fonctionnels consécutifs à une LCA qui permettraient ou non un retour efficient en formation. D’abord, en menant une revue systématique de la littérature, nous avons voulu identifier les facteurs cognitivo-comportementaux impliqués dans la réinsertion professionnelle des personnes souffrant d’une LCA d’origine traumatique en phase post-aigüe. Ensuite, nous avons testé la spécificité de deux outils dédiés à l’évaluation des troubles cognitifs et comportementaux des personnes victimes d’une LCA, avant de tester leur pouvoir prédictif. Enfin, en adoptant une méthodologie rétrospective et une méthodologie prospective et en s’appuyant sur l’apprentissage automatique (machine learning), nous avons étudié, chez ces personnes, le lien entre les performances cognitives et comportementales et la réussite / l’échec d’une formation qualifiante. Ces travaux nous ont permis d’identifier, sur le plan théorique, des modèles cognitifs explicatifs de la réussite et de l’échec en formation professionnelle de personnes souffrant d’une LCA. Sur le plan clinique, ils permettront aux professionnels chargés de la prise en charge de ces personnes de les guider vers la réinsertion socioprofessionnelle en s’appuyant sur des indices objectifs.

0
  Related Posts
  • No related posts found.

Add a Comment


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

X