L’Heure Psy

Le laboratoire PSITEC (Psychologie : Interactions, Temps, Emotions, Cognition) de l’Université Lille 3 inaugure un cycle de conférences destinées au grand public. Il a pour objectif de faire découvrir les apports de la psychologie à différentes questions actuelles. Ces conférences se veulent également un lieu d’échange convivial entre chercheurs et citoyens.

Les conférences ont lieu le mardi de 18h à 19h15 environ dans les locaux de l’Université Lille 3.

 

 ideale_minceur

 

 

 

 

 

 

 

  • Mardi 30 septembre 2014 : Idéal de minceur : dangereux miroir médiatique Amélie Rousseau, Professeur des Universités en psychologie de la prévention, Université Lille 3 – Laboratoire PSITEC), dans le cadre du projet « Perfectionism, Rumination and Eating Disorders » (PERUMED) financé par l’ANR.

 

 
filles-garçons heurepsy

  • Mardi 25 novembre 2014 : Filles-garçons : quelles différences ? Une question de stéréotypes ?  Céline Bagès, Maitre des conférences en psychologie sociale, Université Lille 3 – Laboratoire PSITEC).

D’aucuns se posent encore aujourd’hui la question : est-ce qu’il aurait des compétences strictement féminines et d’autres qui seraient strictement masculines ? Force est de constater les différences et même les inégalités entre les hommes et les femmes dans notre société et ce dans de nombreux domaines : performance mathématique, orientation scolaire, accès aux postes à responsabilité, répartition des tâches domestiques, etc. Que dit la science à ce sujet ? Les différences hommes/femmes sont-elles enracinées dans la nature (les gènes, le cerveau) ou dans la culture (les stéréotypes, les normes, les institutions) ? Cette conférence aura pour objectif d’apporter un éclairage neurologique mais aussi sociologique et psychologique sur cette question. Comprendre l’origine des différences entre les hommes et les femmes permettra d’apporter une vision plus juste sur la problématique du genre régulièrement abordée dans les médias.

 

 

MemoireMoroniPM

  • Mardi 27 janvier 2015 : Doit-on obligatoirement perdre la mémoire en vieillissant ?  Céline Bagès, Maitre des conférences en psychologie sociale, Université Lille 3 – Laboratoire PSITEC).

Le vieillissement peut être envisagé soit à l’aide d’une représentation sociale positive où sont associées au vieillissement des notions telles que la sagesse, l’expérience, la transmission des savoirs, soit à l’aide d’une représentation négative. C’est cette dernière qui est majoritaire dans nos sociétés industrialisées. Elle associe au vieillissement la notion de déclin qui, au plan cognitif, se manifesterait par des pertes de mémoire. Toutefois, la mémoire n’est pas une fonction cognitive unitaire (il existe plusieurs types de mémoire) et le vieillissement n’est pas un processus homogène. Le vieillissement cognitif n’affecte pas de la même manière tous les processus cognitifs. Au cours de cette intervention, il sera présenté les différentes facettes de notre mémoire, les effets du vieillissement sur chacune d’elles ainsi que le rôle protecteur des activités (professionnelles, sportives, culturelles …) pour pallier ces effets.

 

 

Page 5 du 5 12345