Bienvenue sur le site web du Laboratoire

Psitec est une équipe d’accueil qui mène des recherches en psychologie. Ses locaux se situent à l’Université de Lille – SHS (Pont de Bois).

Equipe de Recherche PSITEC

Psychologie : Interactions, Temps, Emotions, Cognition

PSITEC (Equipe d’Accueil N°4072) est un laboratoire de recherche en psychologie rattaché à l’Ecole Doctorale Sciences de l’Homme et de la Société (ED SHS N°473) de l’Université de Lille – SHS.

Le laboratoire, fondé en 1998, a été habilité en octobre 2013 par l’AERES pour la période 2015-2019, sous la direction d’Alain Guerrien, professeur en Psychologie cognitive de l’éducation, et la co-direction d’Amélie Rousseau, professeure en Psychologie de la prévention.

L’Equipe d’Accueil EA4072 est actuellement dirigée par Marion Luyat et Nathalie Przygodzki-Lionet, Directrice Adjointe. Le laboratoire regroupe 35 enseignants-chercheurs (dont 13 HDR), 33 doctorant-e-s et 28 chercheu-se-rs associé-e-s.

Les recherches menées par le laboratoire Psitec, sont actuellement structurées en 5 axes thématiques :

    • Axe de Recherche : (Dys)Régulations Emotionnelles et Cognitives, sous la responsabilité de Céline Douilliez (PU – Psychopathologie cognitive & TCC)
    • Axe de Recherche : Education et Société : Régulations, Adaptations, Evaluations, sous la responsabilité d’Alain Guerrien (PU – Psychologie cognitive de l’éducation)
    • Axe de Recherche : Handicap & Développement, sous la responsabilité de Yannick Courbois (PU – Psychologie de l’enfant et de l’adolescent – Psychologie du handicap)
    • Axe de Recherche : Justice et Travail, sous la responsabilité de Nathalie Przygodzki-Lionet (PU Psychologie de la justice)
    • Axe de Recherche : Neuropsychologie et Audition, sous la responsabilité de Séverine Samson (PU – Psychologie cognitive et Neuropsychologie)

Nous étudions les interactions entre les facteurs individuels et environnementaux qui sont à l’origine de situations de handicap, de désadaptation, de dysfonctionnement émotionnel, de conduites déviantes dans différents milieux de vie : scolaire, professionnel, judiciaire et pénitentiaire, hospitalier ou en institution spécialisée, ou tout simplement en milieu ordinaire. Cet objectif, nourri par la réflexion théorique, est poursuivi avec le développement d’applications concrètes qui répondent à des attentes de terrain: prévention des dysfonctionnements et remédiation ; aménagements pour l’amélioration des conditions de vie et des contextes d’apprentissage ; conseils et guidances pour les pratiques et méthodes pédagogiques, éducatives et rééducatives ; construction et mise en œuvre de programmes d’éducation à l’hygiène de vie à l’école et en institution.

maj le 2019-02-08 – 18:20:13